Lifestyle

Les femmes au delà du 08 mars

9 mars 2019

 

Hello tout le monde,

Un petit article à l’occasion de la journée du 08 mars à l’honneur des femmes. J’ai effectué un post sur instagram en début de semaine dans lequel j’abordais la situation des femmes dans le cinéma, plus précisément le FESPACO qui s’est terminé le WE dernier à Ouagadougou (Burkina Faso). 

Pourquoi les femmes et le cinéma?

Pour rappel, le FESPACO est l’un des plus grand festival du cinéma africain, qui se tient tous les 2 ans à Ouagadougou. Le film « The Mercy of the jungle » (la miséricorde de la jungle), du réalisateur rwandais Joël Karekezi, dénoncant l’absurdité de la guerre, a obtenu l’Étalon d’or.

Pourquoi la place de la femme au FESPACO?

 


Il convient de remonter aux sources. En effet, « l’étalon d’or de Yennega » la récompense suprême (l’équivalent du César, Oscar ou Palme d’or…), fait référence à une femme : la Princesse du même nom. Aussi, l’affiche du festival mettait cette année à l’honneur une femme, la magnifique actrice Mouna N’Diagne » en mouvement de projection vers l’avenir. Une femme choisie pour incarner ce jubilé d’or. 

Le 1er sujet polémique concerne l’absence de lauréates malgré la présence régulière de plusieurs réalisatrices et surtout 50 ans après la création du FESPACO! Certaine réalisatrices ont posé des questions restées pour l’instant sans réponse. Où sont les femmes? Il n’y a pas une seule femme qui puisse raconter une assez belle histoire pour gagner l’étalon d’or de Yennega? Ne fait-on pas encore confiance aux femmes sur leur capacité à exercer ce métier technique? Y’a t-il une discrimination dans le cinéma, à la télévision comme dans d’autres domaines de la vie? …

Le deuxième sujet marquant en marge du FESPACO est la révélation d’abus sexuels contre les femmes. Après le mouvement #MeToo et #Balancetonporc, le mouvement #MemePasPeur du cinéma africain vient d’être lancé par des actrices dénonçant le harcèlement et les agressions sexuelles dans ce milieu. Bravo à toutes ces Grandes Dames! Cet acte de courage n’est qu’un premier pas vers un combat de longue haleine, mais il ne faut rien lâcher!

 

J’ai eu l’occasion par le passé d’assister à plusieurs éditions de ce festival enrichissant permettant de découvrir de grands films, avec des professionnels talentueux et de rencontrer des invités VIP sur l’Avenue N’kwamé NKRUMAH « la petite croisette » 🙂 ou encore sur Ouaga 2000.

Bref, il est temps de prendre enfin « quelques mesures » afin de valoriser les femmes.

Un petit dernier tour sur la croisette ?

Puisque je vous ai amené au Burkina (mon autre patrie vous l’aurez compris), alors place à quelques confidences…

Le 08 mars est un jour férié dans tout le pays. De grandes festivités sont organisées partout (bals populaires, défilés, repas) avec des belles tenues et des pagnes ou des thèmes prévus spécialement pour l’occasion.

En tant que femme (ou fille), nous avions droit à tous les honneurs de la « gent masculine » (c’est encore le cas d’ailleurs). Du temps du défunt Président Thomas SANKARA (souvenirs lointains), il avait décrété une « inversion » des rôles dans les familles. Exceptionnellement, toutes les femmes se « reposaient » ce jour là. Les hommes prenaient la place de leur épouse (cuisines, tâches domestiques, course diverses, s’occuper des enfants et même la gestion des étales au marché pour celles qui exerçaient du commerce 🙂 ). Une vraie révolution qui n’a hélas, durer que le temps de sa courte mandature.

Une photo de la place des cinéastes à Ouagadoudou


 

Bonne journée à toutes les femmes, même si on n’est plus le 08 mars à l’heure où je publie cet article, mais peu importe, c’est un combat de tous les jours…

A très vite!

Les images proviennent du site officiel du FESPACO et du blog « African Women in Cinema » que je tiens à remercier.





4 Comments

  • Reply Patricia 9 mars 2019 at 12 h 19 min

    Bonjour Datydoma
    Merci pour ce moment de culture et d’humanisme
    Comme tu le dis fort justement, il est temps de valoriser les femmes
    Merci de le rappeler et de nous mettre en valeur
    Et vivement le FESPACO 2021 !!!
    RDV est pris on y sera 🙂

    • Reply Datydoma 10 mars 2019 at 23 h 26 min

      Bonsoir Patricia,
      ohhh c’est gentil ce retour, merci et rdv pour le prochain FESPACO, d’ici là positivons au max!
      A bientôt. Bises:)

  • Reply Rosina 13 mars 2019 at 10 h 22 min

    Bonjour Datydoma,
    Bel article pour nous rappeler que la lutte pour l’égalité de tous et le droit des femmes sont des combats qui sont loin d’être achevés. 😘

    • Reply Datydoma 14 mars 2019 at 15 h 36 min

      Hello,
      Oui c’est un Combat permanent, qui doit être mené à chaque instant. Merci pour ton intérêt pour cet article. A bientôt. Bisous

    Leave a Reply